Titre de la photo
Légende
Texte complément
Titre de la photo
Légende
Texte complément
Titre de la photo
Légende
Texte complément
Titre de la photo
Légende
Texte complément
Précédent
Suivant

Marc Chagall

« Mais mon art, pensais-je, est peut‑être un art insensé, un mercure flamboyant, une âme bleue, jaillissant sur mes toiles.»

Marc Chagall, « Ma vie », 1931

Du coq à l’âne

22 JUILLET - 7 OCTOBRE 2018

Le bestiaire imaginatif et généreux de Marc Chagall est issu de l’association du rêve et de la réalité. C’est lui qui accompagne son œuvre dans le cours de sa longue vie. Il irrigue l’art pictural du XXe siècle de sonorités inattendues et bienfaisantes.
L’œuvre de Chagall traduit une réconciliation à laquelle la peinture, la céramique, la sculpture ne s’attendaient guère.

Durant l’été 1926, Chagall s’établit en Auvergne, à Chambon-sur-Lac, afin de donner des résonnances à des textes inédits pour lui mais qui marquent de façon définitive la pensée française par l’intermédiaire du poète et moraliste Jean de la Fontaine, dans une langue qu’il fait désormais sienne. Ainsi vont naître des gouaches aux couleurs raffinées et pertinentes qui reflètent la morale de ces Fables aux vers impertinents dont le contenu raconte une épopée de la pensée de notre pays.

C’est André Malraux, Ministre de la Culture, qui demandera à Marc Chagall de créer un nouveau plafond pour l’Opéra Garnier de Paris. Cette aventure singulière résume d’une autre façon l’approche essentielle que Chagall avait toujours eue pour le monde de la musique, de la danse et de la scène. Chagall réalisera en 1964 ce majestueux hommage aux grands musiciens.

La Bible, qui fera suite aux Fables, puis Le Cirque : trois grands livres illustrés, donnent des tonalités particulières à cette exposition présentée pour l’ouverture du Doyenné à Brioude.

Jean-Louis Prat
Commissaire de l’exposition

0
visiteurs
0
scolaires
0
œuvres

Galerie

Temps forts