Titre de la photo
Légende
Texte complément
Titre de la photo
Légende
Texte complément
Titre de la photo
Légende
Texte complément
Titre de la photo
Légende
Texte complément
Précédent
Suivant

Plafond armorié

Le caractère luxueux de ce plafond peint armorié met en lumière son commanditaire, le doyen Gaucelin de la Garde, qui montre par cette réalisation son importance, la puissance de sa lignée et sa fortune.

Un rare décor médiéval, héraldique et fantastique

(Classé Monument Historique)

En 1254, Odilon III de Mercœur, nouveau Doyen du chapitre de Brioude, entreprend la reconstruction du Doyenné. Gaucelin de la Garde poursuit l’œuvre de son prédécesseur et initie la réalisation du remarquable plafond armorié, au premier étage du bâtiment, dans ses espaces privés. Il est composé de seize poutres reliées par des planches perpendiculaires, provenant d’arbres abattus entre 1297 et 1299, présentant une décoration de bois sculpté et peint.

Son rare décor héraldique compte 122 blasons différents représentant des familles alliées d’Auvergne, du Velay et du Gévaudan, mais également des puissances étrangères comme les capétiens de Sicile.

Le décor présente également une riche ornementation d’éléments végétaux et fleuris, où se mêlent scènes de chasse réalistes avec des oiseaux, chiens, cerfs… et un bestiaire médiéval composé de centaures, chimères, griffons, dragons, sirènes musiciennes et autres animaux fantastiques.

Le plafond est classé Monument Historique depuis 1965.